Judo: Jura et Berger victimes de Françaises à l’Euro

Sophie Berger n’a pas été ridicule, mais...
Sophie Berger n’a pas été ridicule, mais... - S.BA.

De fait, toutes les deux ont été éliminées par une adversaire française sur accumulation de pénalités : Shirine Boukli (16e mondiale) pour Jura, et Madeleine Malonga (2e) pour Berger. Adversaires qui ont finalement été jusqu’au bout du parcours en gagnant le titre de championne d’Europe.

Jura avait pourtant de bonnes sensations après son premier combat gagné contre l’Italienne Francesca Mileni (40e mondiale). « Je n’avais rien laissé passer », explique-t-elle. « Mes attaques étaient bien placées et elle avait reçu deux pénalités. J’avais marqué un point et géré cet avantage jusqu’à la fin du combat. Lors du second combat, j’ai senti que la Française était dans un bon jour. C’était plus compliqué dans la prise du judogi et elle m’a bien « fixée ». Finalement, elle gagne aux prolongations, durant lesquelles j’ai reçu ma 3e pénalité. »

Jura a donné le maximum

Jura sentait qu’il y avait quand même un coup à jouer. « À mes yeux, elle n’était pas imbattable. Elle a bien géré tactiquement. Quelques opportunités se sont présentées mais je n’ai malheureusement pas trouvé de solution. Je ne suis ni heureuse, ni abattue : j’ai juste le sentiment d’avoir donné le maximum. J’aurais préféré la rencontrer en quart de finale car j’aurais alors eu la possibilité d’être repêchée. Dommage… » Les problèmes de préparation n’ont rien arrangé. « Ce qu’il me manque le plus, c’est la possibilité d’affronter en entraînement des adversaires développant des schémas différents de judo. En France, vu la richesse de vivier, un judoka trouve facilement dix partenaires différents. En Belgique, nous n’avons pas ce luxe. »

Berger pénalisée

Samedi, Sophie Berger avait aussi l’envie de marquer le coup après avoir appris qu’elle détenait désormais le statut de sportive professionnelle. Mais après 2min18 de combat, l’arbitre l’a définitivement sanctionnée pour accumulation de pénalités. « Je n’ai pas envie de me retrancher derrière l’excuse du tirage », analysait la Montoise. « Je me suis battue avec tous mes atouts et je trouve que le combat s’est achevé un peu vite, avec un arbitre donnant rapidement des pénalités. J’ai d’ailleurs été surprise de recevoir la dernière. Je pensais que l’arbitre allait relancer le combat. Je n’ai pas été ridicule et « défoncée » par cette adversaire. Je trouvais même que le combat se passait bien jusque-là… Bref, il va falloir continuer à s’entraîner ! »

Le tout sans avoir, pour l’instant, d’échéance précise. « Le début d’année est toujours rythmé par le Grand Prix de Tel-Aviv, les Grands Chelems (Paris, Düsseldorf…). On verra ce que les instances décideront. »

Simon Barzyczak

Chargement
Tous

En direct

Le direct