Tous les articles "Foot amateur et chez les jeunes" sont en accès libre jusqu'au 1 juin 2021.

Vous pouvez les consulter gratuitement et découvrir ce nouveau produit foot innovant et de proximité.

Des Mouscronnois terriblement efficaces contre Saint-Trond (+bulletins)

C’est la deuxième fois que l’Excel marque deux buts en seconde période.
C’est la deuxième fois que l’Excel marque deux buts en seconde période. - P.N.

Saint-Trond a eu la mainmise sur le cuir durant l’ensemble de la rencontre, mais c’est l’Excel qui a fait preuve d’un réalisme implacable. L’ouverture du score par Marko Bakic a mis son équipe sur du velours, alors qu’elle avait été bousculée avant son coup d’éclat. En début de seconde période, c’est Nuno Da Costa qui tentait sa chance à distance avec brio.

Malgré la réduction du score des Canaris et la pression des visiteurs qui a suivi, Imad Faraj a assuré les trois points, en marquant son premier but au plus haut niveau. Passeur pour Harlem Gnohéré à Anderlecht, l’ailier est aussi le premier joueur arrivé en provenance de Lille à trouver le chemin des filets. Il s’était retrouvé sous le feu des critiques durant la crise du Covid-19, pour ne pas avoir respecté les consignes sanitaires. Écarté contre Genk, il était monté au jeu au Cercle de Bruges, puis face aux Blauw en Zwart samedi dernier.

« Je me sacrifie pour l’équipe »

« Ça fait plaisir de marquer, j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres. Ça fait du bien marquer ce premier but chez les professionnels », confie l’intéressé, titulaire sous l’ère Fernando Da Cruz avant de changer de statut. « Peut-être que ce rôle de joker me convient, mais ce que je souhaite, c’est de pouvoir jouer. Saint-Trond poussait beaucoup, le coach m’a fait rentrer pour contrer tout ça. Après, je ne vais pas dire que c’est frustrant de rentrer pour défendre. Mais je me sacrifie pour l’équipe. Ce n’était pas le même scénario quand je suis rentré samedi. C’était un match important contre Saint-Trond, celui de samedi le sera encore plus. Nous jouons tous les trois jours, nous nous projetons à chaque fois sur le match qui suit le lendemain ».

Les Mouscronnois parviennent à se créer davantage de possibilités par rapport au début de saison. Et ce n’est pas le fruit du hasard. Même si un élément comme Nuno Da Costa, arrivé en fin de mercato, a permis aux Hurlus d’entrevoir de nouvelles perspectives. « Nous sentons que nous avons plus d’occasions. Bien sûr que le coach y est pour quelque chose, mais il y a eu un déclic chez tout le monde. On s’est dit qu’il ne fallait pas rester dernier au classement. Nous avons des joueurs de qualité. Depuis l’arrivée du nouveau coach, nous travaillons davantage la finition les veilles de match », conclut Imad Faraj.

Sébastien Huzler

Bulletins: Hervé Koffi a encore permis à l’Excel de sauver les meubles

7,5 Koffi : a permis à son équipe de garder le cap à la 31e lorsqu’il a repoussé le tir de Colidio. À la parade également à la 72e.

6,5 Ciranni : auteur d’un joli sauvetage à la 25e. A encore soulagé sa défense à la 77e. A veillé à garder son bon positionnement.

6 Silvestre : a encore guidé ses équipiers. A repoussé plusieurs ballons de la tête.

7,5 Agouzoul : a multiplié les interventions décisives dans les 16 mètres, comme à la 73e quand il a bloqué le tir de Colidio.

5 Bocat : très mal rentré dans son match. Le danger est systématiquement venu de son côté durant le premier quart d’heure. Mieux en seconde période.

7 Bakic : son but est un modèle du genre : extérieur pied droit, imparable pour le portier. Remplacé en vu du match de samedi.

6 Xadas : très discret jusqu’au 3e but. A timidement participé au pressing. Mais son assist pour le but de Faraj montre qu’il a une bonne vision du jeu.

4 Onana : bien intervenu à la 35e. Proche de sa défense, a aussi eu une occasion sur corner. Mais a provoqué son troisième penalty de la saison, pour une faute de main.

6 Olinga : n’a pas ménagé ses efforts, notamment dans le repli défensif. Son bon débordement à la 17e a débouché sur un assist.

5,5 Gnohéré : présent par à-coup dans la conservation du ballon. S’est procuré une occasion à chaque mi-temps.

7,5 Da Costa : son magnifique but traduit la confiance qu’il engrange au fil des semaines. À sa sortie, l’Excel a perdu son point d’appui.

Les remplaçants

6 Hocko : bien rentré en récupérant deux cuirs.

5 Tabekou : assez discret, une tête à mettre à son actif

6 Faraj : a parfaitement senti le coup avec Xadas sur son but.

S.H.

Aussi en Sport régional