La JKA Karaté Quiévrain attire de nouveau les plus petits

Didier Amand a lancé l’association il y a 33 ans.
Didier Amand a lancé l’association il y a 33 ans. - D.R.

Les arts martiaux sont bien présents dans la commune de Quiévrain. Il y a tout d’abord le club de judo et de ju-jitsu. Didier Amand transmet de son côté son savoir depuis 33 ans à la JKA Karaté Quiévrain. « Je faisais partie avant cela du club de Boussu », confie l’instructeur principal de l’association quiévrainoise. « Il faut au minimum le grade de 1er dan pour ouvrir un club. J’étais 2e dan quand l’envie de me lancer m’est venue. J’ai choisi Quiévrain car c’est ma ville natale. Les lettres JKA font référence à la Japan Karaté Association à laquelle je suis inscrit depuis mes débuts. » Aujourd’hui, Didier Amand détient le titre de 6e dan. Nicolas Fiorbaliso lui apporte un bon soutien. « Il est mon assistant depuis quelques années et il va bientôt tenter d’obtenir le rang de 4e dan. »

Kata et combat

La JKA Karaté Quiévrain compte à l’heure actuelle une quarantaine de membres. L’association installée à la salle polyvalente de Quiévrain a déjà enregistré un total plus important dans le passé. « Nous avons déjà dépassé la barre des 50 affiliés. Je suis encore surpris d’apprendre que des gens de la ville ne connaissent pas l’existence du club alors que nous sommes là depuis longtemps. La diversité des sports disponibles explique en grande partie ce phénomène. » Didier Amand se réjouit cela dit d’avoir récupéré récemment plusieurs jeunes de moins de 13 ans. Ses séances d’entraînement au cours de cette année particulière ont remporté un beau succès.

L’instructeur principal a fait un geste de manière à relancer la machine. « Je donne cours à une trentaine d’élèves de moins de 13 ans », décrit Didier Amand. « Je n’en avais plus que six ou sept avant cela. J’ai décidé de donner des entraînements gratuitement au cours des derniers mois. Il reste à voir s’ils vont continuer une fois qu’il faudra payer une cotisation. Toutefois, je ne doute pas de leur motivation car leurs parents leur ont acheté un kimono et ont réglé l’assurance. »

La JKA Quiévrain se concentre sur le kata, l’angle plus technique du karaté, et le combat. La deuxième facette de la discipline est importante aux yeux de Didier Amand. « L’un de mes objectifs est de montrer à mes affiliés comment ils peuvent se défendre dans la rue en cas de besoin. J’évite les exercices avec les balayages car nous travaillons sur du béton. J’introduis notamment dans mes séances des prises pour immobiliser son adversaire. »

Amandine Godon, une habituée des podiums

Certains membres du club quiévrainois s’expriment en temps normal en compétition. Amandine Godon fait figure de fer de lance parmi les protégés de Didier Amand. « Elle finit souvent sur le podium. Elle a terminé troisième du dernier championnat du Hainaut en combat. Elle n’est aussi pas passée loin du top 3 en kata avec une quatrième place. Elle s’apprête à passer son examen pour l’obtention de la ceinture noire. Elle a 18 ans et son sens de l’effort lui a permis d’en arriver là. Elle vient tout le temps depuis qu’elle s’est inscrite chez nous. » Amandine Godon, tout comme les autres karatékas de plus de 13 ans, est toutefois en stand-by avec la situation sanitaire.

Grégory Lefrancq

Un jour de stage, ce 27 décembre, pour clôturer l’année

Le JKA Karaté Quiévrain a pris l’habitude d’organiser un stage durant la période des fêtes de fin d’année. Malgré la crise sanitaire, cette année ne dérogera pas à la tradition. Les responsables de l’association quiévrainoise vont proposer cette journée particulière ce dimanche 27 décembre dans la salle polyvalente de la ville. « L’événement est forcément réservé aux moins de 13 ans compte tenu du contexte actuel », précise Didier Amand, l’instructeur principal du club. « Il se déroulera de 10h30 à 13h30. Nous ouvrons nos portes à des karatékas d’autres clubs pour ce tout dernier entraînement de l’année. Nous avons déjà reçu, dans les éditions précédentes, des pratiquants venus des Flandres. Dimanche, Thierry Coupin sera à la baguette. Il est le vice-président de la Japan Karaté Association. »

G.L.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Boussu (Hainaut)province de HainautQuiévrain (Hainaut)
Aussi en Sport régional