Foot US: Franky Thrasher va assurer la relève des Knights montois

«Diriger les Knights? Un honneur et une fierté! Je suis né dans le monde du foot US»
«Diriger les Knights? Un honneur et une fierté! Je suis né dans le monde du foot US» - D.R.

Depuis le mois de décembre, les Knights de Mons, qui évoluent en Division 2, ont un nouveau président. Franky Thrasher, qui fait partie du club depuis trois ans, compte bien assurer la pérennité de celui-ci. « J’ai dorénavant la responsabilité légale de diriger ce club. C’est un honneur et une fierté. Mes fils jouent chez les Knights et je suis né dans le monde du football américain. Je tâcherai de maintenir le club au sommet. »

Francky entouré de ses fils Tristant, 17 ans (à gauche) et Tao, 15 ans.
Francky entouré de ses fils Tristant, 17 ans (à gauche) et Tao, 15 ans. - D.R.

Malgré les difficultés liées à l’arrêt de toutes les compétitions et des entraînements à cause de la crise sanitaire, les Knights n’ont perdu aucun membre. « Nous avions tout de même la crainte de perdre des jeunes, mais cela n’a pas été le cas. » Là où le doute est plus présent, c’est concernant l’avenir de certains joueurs de l’équipe seniors. « Avec un aussi long arrêt, il faudra tout recommencer à zéro. Certains joueurs plus âgés devaient en principe disputer leur toute dernière campagne. Donc, à voir s’ils reprendront la saison prochaine. Nous pourrons heureusement compter sur plusieurs jeunes qui passeront bientôt en équipe-fanion. »

« Il faut être raisonnable »

Lors d’une réunion de calendrier avec les autres clubs, la saison blanche n’a pas encore été actée. « Je pense qu’il faut être raisonnable et se dire qu’on rejouera la saison prochaine. Notre préparation est estimée à six semaines au minimum. Et nous voulons éviter les blessures. On nous a parlé d’une saison qui pourrait s’achever au mois de juillet, mais avant cela, beaucoup de jeunes seront en période de blocus et d’examens. Ce n’est pas l’idéal. Je pense donc qu’il sera difficile d’envisager la saison si le sport amateur ne reprend qu’en mars. Grâce à notre nouveau coach Jason Negao et à son assistant James Wellington, nous voulons être très compétitifs », affirme encore Franky Thrasher, le nouvel homme fort des Knights.

Un Super Bowl à la maison

Après avoir vécu toute sa jeunesse pas loin de Kansas City, Franky est un grand fan de la NFL. En temps normal, toute l’équipe première se rassemble au Marché aux Herbes, dans le centre de Mons, pour regarder le Super Bowl. Malheureusement, cette année, ce moment de rassemblement et de fête n’aura pas lieu. « C’est dommage car c’est toujours un moment très convivial. Nous sommes tous en manque de social, mais nous n’avons pas le choix. Personnellement, je rêve d’une finale qui opposerait les Chiefs aux Packers. Ce sont des équipes offensives et le spectacle pourrait être au rendez-vous. C’est une année spéciale car le stade ne sera pas rempli. Pour ma part, je serai devant ma télé le 7 février. »

Charly Mercier

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)Marche-en-Famenne (prov. de Luxembourg)
Aussi en Sport régional