Fiba Cup: Mons-Hainaut battu de justesse malgré une belle copie (69-70)

Prestation très convaincante de Penava, jusqu’au-boutiste à souhait.
Prestation très convaincante de Penava, jusqu’au-boutiste à souhait. - News

Mons-Hainaut 69

Reggio Emilia 70

Q.T. : 18-18, 14-19, 20-15, 17-18

Mons-Hainaut : 23/42 à 2 pts, 6/23 à 3 pts, 5 lfs sur 8, 35 rbds, 13 assists, 24 fautes. BARNES 7+2, DURHAM 4+16, PENAVA 9+6, SMITH 6+3, VAN CAENEGHEM 3+0, Spencer 1+10, Mortant 0+0, Lambot 2+0, Cage, Jean-Philippe

Reggio Emilia : 13/30 à 2 pts, 9/20 à 3 pts, 17 lfs sur 18, 29 rbds, 10 assists, 17 fautes. ROSSI 7+4, BOSTIC 2+0, KYZLINK 2+0, SUTTON 2+4, TAYLOR 6+8, Diouf 2+3, Candi 10+6, Koponen 6+8, Bonacini, Giannini, Portifilio

Une fois de plus, les Renards ne sont pas passés loin de la victoire. Au coude à coude lors des premières minutes, les protégés de Vedran Bosnic allaient faire la course en tête suite à un triple de Penava : 12-7 (5e) et 16-12 (8e). L’entrée au jeu du Finlandais Koponen, conjuguée à celle du capitaine Candi, remettait du beurre dans les épinards pour la Reggia. « Notre adversaire a joué juste tout au long des 40 minutes. J’ai été impressionné par la maturité de cette équipe italienne habituée à disputer des rencontres de haut niveau dans son championnat », a expliqué le manager Thierry Wilquin.

Après 20-26 (14e), Barnes, Smith et Penava remettaient de l’ordre (29-29, 18e), avant de nouveaux triples de Candi et Koponen pour un léger avantage en faveur des Italiens à la pause : 32-37 (20e).

Le retour de la pause était synonyme d’un 10-0 porteur d’espoir pour les Renards. Spencer (4/4) avait beau être meilleur qu’en première période, tout était à refaire à la demi-heure : 52-52. Malgré le jusqu’au-boutisme de Penava, qui allait disputer son meilleur match de la saison, BMH allait faire du surplace avant le money time. Cela faisait les affaires des Italiens qui s’appuyaient sur Taylor et l’incontournable Candi pour filer à 56-65. In fine, Durham (2x3) plantait deux triples dans les dernières secondes pour sauver l’average. « Quand on ne sait pas gagner un match, perdre d’un point est le meilleur résultat que l’on puisse espérer », a ajouté le manager montois, pas du tout mécontent de la prestation de l’équipe montoise : « On a vu un bien meilleur Spencer (5/6) à la reprise. Penava (28 minutes) a répondu à l’attente. N’oublions pas que le Bosnien n’avait pratiquement pas joué durant les deux dernières saisons. Avec Smith 4/14) remettant une meilleure copie, le coup était jouable. D’autant que Lambot et Mortant sont à créditer d’un bon match ».

CHRISTIAN LAURENT

Cage a fait l’impasse: du 50-50 pour le prochain match

Pour assurer la qualification, BMH doit vaincre les Hongrois, battus (94-76) face aux Grecs de l’Iraklis Salonique. Reste maintenant à savoir si le capitaine montois sera en état de donner un coup de main à ses équipiers. « C’est du 50-50. La situation sera évaluée avec le staff médical qui ne prendra aucun risque », a expliqué le manager montois, qui attendait quelque chose de valable de Van Caeneghem, qui doit savoir pourquoi le coach n’a fait appel à ses services que durant 2 minutes 47 au premier quart...

C.L.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)
Aussi en Sport régional