Edito: soutien à l’Horeca, sans rassemblement illégal, les Carolos montrent l’exemple

Edito: soutien à l’Horeca, sans rassemblement illégal, les Carolos montrent l’exemple
M.Ro.

Certains paramètres expliquent peut-être en partie cette absence de rassemblement illicite. Même si la place de la Digue est en train de devenir un endroit festif incontournable, on ne retrouve pas encore, au sein de la première métropole wallonne, ce réflexe de tous les citoyens de converger vers un même point pour se lâcher. En outre, même s’il n’y avait pas que des jeunes à la Boum par exemple, vu qu’il n’y a pas d’université carolo, la ville n’a pas de tradition de festivités estudiantines.

Des appels ont quand même eu lieu sur les réseaux sociaux à plusieurs reprises, mais ils n’ont attiré que quelques petites dizaines de personnes au Parc Astrid. Et ce samedi, alors que les terrasses étaient noires de monde, tout le monde a respecté les règles pour rentrer dans le calme à 22h. Au final, on l’a déjà dit, les Carolos servent d’exemple et montrent ce qu’est la véritable solidarité, la vraie liberté qui s’arrête où celle de l’autre débute !

Ils ont fait le gros dos pendant la crise, dans une optique d’effort collectif. Puis, ce week-end, ils ont répondu présent pour soutenir massivement l’Horeca en respectant à nouveau les règles. Sans s’agglutiner les uns contre les autres sans masque comme à Flagey, histoire que ce déconfinement puisse se poursuivre, que les chiffres des hôpitaux diminuent, que l’Horeca puisse rouvrir totalement le 1er juin, etc. Bref, qu’un retour à la vie normale s’opère. Chapeau !

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION