Ghlin privé d’eau ce lundi matin: elle a été détournée par les gens du voyage…

Insolite
Ghlin privé d’eau ce lundi matin: elle a été détournée par les gens du voyage…
Photo d’illustration/ 123RF

À Ghlin, les problèmes d’eau sont récurrents, que ce soit de l’eau brunâtre ou un manque flagrant de pression. Ce lundi matin, rebelote. Cette fois-ci, dans certaines maisons, il n’y avait plus d’eau du tout, précisent nos confrères de la DH.

La situation est désormais réglée, mais les explications avancées sont pour le moins inattendues.

« Des gens du voyage se sont installés sur cette zone qui appartient à l’IDEA, explique le porte-parole de la SWDE, Benoît Moulin. Et cette zone est justement alimentée par les puits de captage de l’IDEA. Les gens du voyage se sont branchés sur toutes les vannes disponibles. Ils ont en fait détourné l’eau qui alimentait une partie de Ghlin. Le temps que l’IDEA soit prévenue et identifie l’origine du problème, nous avons été contactés à notre tour vers 8 h 30. »

Et d’ajouter que la situation était désormais réglée.

Eau brunâtre à Ghlin: les riverains reçoivent des factures salées

Des riverains ont reçu une facture salée... pour de l’eau brunâtre.
Des riverains ont reçu une facture salée... pour de l’eau brunâtre. - D.R.

Les eaux troubles font débat depuis un an. En mai 2020, on en parlait déjà. La Société wallonne des eaux s’est expliquée à plusieurs reprises, soulignant qu’il s’agissait d’une « conséquence de la relance de la circulation de l’eau. » L’eau est brunâtre, et la teinte s’expliquait par les résidus ferreux des conduites qui se sont décrochés. À chaque incident, les services effectuaient des purges pour évacuer les eaux sales, mais certaines étaient déjà arrivées jusqu’au compteur des particuliers. À chaque fois, la SWDE a toujours expliqué que l’eau ne représentait aucun risque pour la santé. Les riverains en doutent et sont en colère !

La maman de Jessica a eu un nouveau compteur l’année dernière.

La plupart viennent de recevoir leur facture d’eau, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont tombés des nues… Leur facture est salée, et la plupart doivent payer des suppléments. « Ma mère a changé son compteur d’eau l’année dernière », explique Jessica. Aujourd’hui, sa maman se retrouve à devoir payer 35m3 en plus que les années précédentes. « Sa facture a doublé. Ma mère n’a pas consommé plus d’eau, elle n’a pas de bain, elle n’a pas rempli de piscine… » Son nouveau compteur est-il défectueux ? s’interroge Jessica. Elle s’est renseignée. Si la SWDE intervient, si le compteur d’eau a un souci, ce serait normalement à leur charge. Dans le cas contraire, ce serait à la charge de sa mère…

Les riverains veulent payer pour une eau de qualité...

Des riverains se plaignent de démangeaisons.

Chez l’avocat !

Même son de cloche chez Valérie ! Elle habite rue Charles Piron. La Ghlinoise est scandalisée, elle doit payer 477 euros de supplément. Elle est bien décidée à réclamer des dédommagements. Depuis qu’elle a installé un jacuzzi, elle s’attendait à avoir une augmentation de sa facture d’eau mais pas à ce point-là non plus. Surtout pour une eau qui n’est pas de bonne qualité, déplore-t-elle. Valérie s’est lavée quand l’eau était brunâtre. La SWDE nous dit que l’eau ne représente aucun danger, rappelle-t-elle. « J’ai eu des démangeaisons toute la soirée. » La mère de famille envisage de consulter un avocat. Elle va lui amener ses factures et toutes les photos qu’elle a prises.

Valérie veut consulter un avocat.

De l’eczéma…

Emilie s’inquiète pour son fils. Dès qu’il est en contact avec l’eau, il attrape de l’eczéma. Elle aussi dès qu’elle sort de l’eau, elle commence à se gratter. La maman a donc pris l’habitude de contrôler l’eau avec un verre… « J’ai réclamé un geste commercial pour ma facture. » Elle doit payer un supplément de 100 euros… Le problème n’est pas isolé, pas mal de riverains se plaignent de devoir payer des suppléments.

Emilie contrôle l’eau dans un verre.

La SWDE réagit

« Les réclamations concernant les factures sont traitées de manière individuelle », s’exprime Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE. « Les raisons d’une surconsommation peuvent être multiples, et de nouveau, chaque cas est différent. » Les raisons ? « Une fuite de boiler ? Une fuite de chauffe-eau ? Une fuite de chasse d’eau ? Une fuite cachée ? Un ancien compteur qui ne fonctionnait pas correctement ? Les hypothèses sont nombreuses », répond le porte-parole de la SWDE. Il conseille aux riverains téléphoner au service clientèle : 087/ 87 87 87

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Ghlin (c.f. Mons)Mons (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE