Un habitant de Vielsalm condamné à 6 ans pour meurtre avec excuse de provocation

Théodoros Agelis avait 40 ans et était père de 7 enfants.
Théodoros Agelis avait 40 ans et était père de 7 enfants. - D.R.

Les faits reprochés à Christophe C. s’étaient déroulés au début du mois de juillet 2018 dans un quartier social du village de Bourdon (Hotton). Theodoros Agelis avait perdu la vie après avoir été frappé à au moins six reprises et de manière puissante. L’homme avait été roué de coups alors qu’il était au sol. Il était mort étouffé par son propre sang.

Une banale dispute entre enfants de deux familles avait entraîné une réaction d’humeur de Theodoros Agelis. Celui-ci, sous l’influence d’alcool et de stupéfiants, avait proféré des menaces et avait annoncé qu’il allait couper la gorge de certains enfants «comme des moutons».

Réaction disproportionnée

Avec l’excuse de provocation qui lui a été reconnue par la justice, Christophe C. s’était rendu chez Theodoros Agelis pour s’expliquer. Selon lui, une arme avait été exhibée par son adversaire. «J’ai eu peur et j’ai riposté», avait-il soutenu devant la cour.

Le parquet général reprochait à Christophe C. une rage et une réaction disproportionnées. Alors que la défense, Me Mayence, avait sollicité l’acquittement sur base de la légitime défense, le ministère public réclamait la confirmation de la qualification des faits et de la peine.

La cour a confirmé la décision prononcée en première instance et a condamné Christophe C. à une peine de 6 ans de prison. Son arrestation immédiate n’a pas été sollicitée par le parquet général.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG