L’incendiaire de la Sambrienne, à Marcinelle, devant la cour d’appel du Hainaut

L’incendiaire de la Sambrienne, à Marcinelle, devant la cour d’appel du Hainaut
FVH

Cette dame avait bouté le feu, à plusieurs reprises, dans un immeuble appartenant à la Sambrienne. L’arrêt est attendu le 26 mai.

Cette femme avait été placée sous mandat d’arrêt le 18 mars 2020 pour avoir bouté le feu dans l’immeuble situé le long de la rue du Chili où elle habitait. Condamnée à une peine de quatre ans de prison assortie d’un sursis probatoire de cinq ans le 20 juin 2020, elle avait été remise en liberté, mais le 13 juillet, elle retournait en prison après avoir encore bouté le feu dans l’immeuble, deux jours plus tôt.

Plus de cent personnes avaient été évacuées de cet immeuble qui abrite quatre-vingts appartements et cinq personnes avaient été hospitalisées, intoxiquées par les fumées.

Alcoolique et droguée, cette mère de deux enfants a raconté à la cour qu’elle avait commis les faits car elle voulait revenir à la prison de Mons.

Le ministère public a requis le maintien de la peine de six ans prononcée cette année par le tribunal correctionnel de Charleroi.

Notre sélection vidéo
Aussi en FAITS DIVERS