15 jeunes verbalisés pour une «lockdown party» à Bastogne: 750 euros chacun

15 jeunes verbalisés pour une «lockdown party» à Bastogne: 750 euros chacun
Photo d’illustration / Unsplash

La crise sanitaire joue les prolongations. Et malgré les assouplissements annoncés, il faut encore et toujours se montrer sur ses gardes. Seulement voilà : les gens en ont marre, les règles qui évoluent sans arrêt ne restent plus gravées dans les têtes, et le relâchement globalisé donne l’impression que plus personne ne les respecte vraiment. Sauf que, il y a bel et bien des règles et il faut s’y tenir. Des jeunes de la région de Bastogne l’ont appris hier à leurs dépens.

La police est intervenue mercredi soir dans une habitation où se déroulait manifestement une fête mais où le propriétaire refusait d’ouvrir. Après autorisation du Parquet, la police est entrée et a découvert quinze personnes (des jeunes majeurs) dont cinq dissimulés. D’autres s’étaient enfuis par l’arrière de la maison.

Distribution d’amendes à 750 euros et 4.000 pour le propriétaire. Une sanction que tout le monde aurait trouvée normale au plus fort de la crise, lorsque les chiffres des contaminations s’emballaient et que les morts se succédaient. Mais aujourd’hui ? Après les rassemblements de foule à Bruxelles, Liège, ou même Arlon le week-end dernier ? Force doit rester à la loi, répondront les autorités. Petit rappel de la règle : à l’intérieur, la règle de la bulle de deux contacts rapprochés prévaut depuis le 8 mai (c’était un depuis octobre). Le 9 juin, cela devrait passer à quatre, selon le dernier Codeco.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers