Seneffe écrit une nouvelle motion contre le projet «Boucle du Hainaut»

Les autorités communales envoient une nouvelle motion.
Les autorités communales envoient une nouvelle motion. - D.R.

« Madame la Bourgmestre et des représentants du Comité Revolht ont rencontré des représentants d’Elia le 19 avril dernier. L’objectif de cette rencontre était de remettre à Elia un poster de 1000 photos d’habitants de Seneffe qui s’opposent au projet, de présenter à Elia la délibération prise lors du Conseil communal du 29 octobre 2020, de comprendre les alternatives déposées par Elia dans le dossier du 6 janvier, de faire le point sur les autres projets d’Elia sur la Commune de Seneffe dans les années à venir. Lors de l’entrevue, Elia a révélé estimer qu’aucune Commune n’avait demandé l’enfouissement et que par conséquent, cette alternative n’était pas étudiée. Or il apparaît bien dans la Motion passée en Conseil communal du 29 octobre 2020 que l’on en parle à l’article 5. Il a semblé opportun au Collège communal de reprendre une motion », précisent les autorités communales.

Ainsi, si le besoin de la ligne devait être confirmé et si le tracé retenu passait malgré tout par la Commune de Seneffe, la Commune demande au gestionnaire de réseau d’étudier toutes les alternatives de l’enfouissement et/ou de l’immersion dans le canal pour l’ensemble du tracé passant sur le territoire de la Commune de Seneffe « et, à défaut d’y recourir, d’expliciter de manière claire et détaillée les raisons techniques justifiant ce choix. »

Elle sollicite également de la part d’Elia une réponse claire, exhaustive et précise permettant de comprendre les alternatives déposées par Elia dans le dossier du 6 janvier et de faire le point sur les projets d’investissements futurs d’Elia sur le territoire de la Commune de Seneffe, tant à l’endroit des lignes existantes que projetées.

Enfin, les autorités communales demandent, si le besoin était confirmé, l’abandon du projet en l’absence d’objectivation des conséquences sanitaires tant sur l’Homme que sur l’Animal, et plus globalement sur l’ensemble de la Biodiversité.

La délibération sera ensuite transmise aux communes potentiellement concernées par le projet de ligne à haute tension, à Elia, au Ministre wallon en charge de l’Aménagement du Territoire, à la Ministre Wallonne de l’Environnement, de la Ruralité et du Bien-être animal, au Ministre wallon de l’énergie, au Ministre-Président de la Région Wallonne, à la Ministre fédérale de l’Energie, au Premier Ministre, au Président du Parlement Wallon ainsi qu’aux Présidents de partis PS, CDH, MR, ECOLO, DeFI et PTB.

Pour rappel, le projet d’Elia consiste à installer une ligne à haute tension (380 kV) depuis Avelgem jusqu’à Courcelles en passant par quatre villages de la région du Centre (Soignies, Braine-le-Comte, Écaussinnes, Seneffe).

Maud Wilquin

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU CENTRE