Mons: de nouveaux assouplissements au sein des maisons de repos d’Ambroise Paré

Une bonne nouvelle pour les résidents et leurs familles.
Une bonne nouvelle pour les résidents et leurs familles. - Illustration Reuters

Quatre personnes (au lieu de deux précédemment) peuvent rendre visite à leur proche en respectant deux mesures d’hygiène simples : le port du masque obligatoire et la désinfection des mains dès l’entrée dans l’établissement.

Le port du masque n’est plus requis pour les résidents mais toujours pour le personnel et les visiteurs autorisés. «  Nos résidents continueront à porter le masque malgré l’annonce du Comité de Concertation. La sécurité de chacun est notre priorité absolue ! C’est pourquoi nos résidents porteront toujours leur masque pour se déplacer au sein de la Maison de repos et lors des activités de groupe. Nous basons cette décision sur le protocole du CHU montois qui impose toujours le port du masque aux patients lors des visites ou lorsqu’un membre du personnel entre en chambre. Comme le dit l’adage, nous préférons prévenir que guérir ! » explique Marie Meunier, Présidente du secteur extra-hospitalier de l’intercommunale.

Les mesures concernant l’entrée d’un nouveau résident, la sortie d’un résident pour plus de 48h ou en retour d’hospitalisation ont, elles aussi, légèrement changé. Si le résident est complètement vacciné, la quarantaine de 10 jours préconisée n’est pas nécessaire à condition que le taux de vaccination de la Maison de repos soit de minimum 90 % ou si le médecin coordinateur émet un avis positif. «  Grâce à l’accélération de la campagne vaccinale, nos aînés peuvent éviter une période d’isolement, souvent lourde pour leur bien-être. Dès leur retour au sein de leur MR/MRS, ils peuvent immédiatement profiter du panel d’activités qui leur sont offertes. » indique Marie Meunier.

Les cafétérias intérieures sont à nouveau accessibles aux visiteurs mais aussi aux résidents des résidences-services. «  Nous sommes ravis de pouvoir retrouver l’esprit de convivialité qui caractérise si bien nos infrastructures. Nos habitudes de vie reviennent peu à peu à la normale et nous ne pouvons que nous en réjouir », conclut Marie Meunier.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)Havré (c.f. Mons)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE