Coronavirus: l’Italie restreint le vaccin AstraZeneca aux plus de 60 ans

Coronavirus: l’Italie restreint le vaccin AstraZeneca aux plus de 60 ans

Le taux de contamination au coronavirus a baissé fortement en Italie, durement touchée depuis le début de la pandémie. Le pays doit lever l’essentiel de ses restrictions sanitaires la semaine prochaine.

En avril, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait établi un lien de cause à effet entre le vaccin AstraZeneca et de rares cas de caillots sanguins, tout en soulignant que les bénéfices du produit l’emportaient largement sur les risques.

«Le changement de la situation épidémiologique a entraîné une réévaluation du ratio bénéfice-risque pour les groupes d’âges risquant moins de développer une forme sévère du Covid-19», selon le Comité technique et scientifique (CTS) du gouvernement italien.

Un communiqué du ministère de la Santé indique en conséquence que le vaccin AstraZeneca doit désormais être administré «uniquement aux personnes de 60 ans ou plus».

Au nom du principe de «précaution maximale», les moins de 60 ans ayant déjà reçu une dose d’AstraZeneca recevront «une seconde dose d’un vaccin à ARNm» comme celui de Pfizer-BioNTech ou Moderna, administrée huit à 12 semaines plus tard.

L’Italie avait suspendu l’utilisation de l’AstraZeneca en mars par crainte de répercussions sur la santé mais, après le feu vert de l’EMA, l’avait finalement approuvé pour toute personne de plus de 18 ans, tout en recommandant de l’utiliser de préférence pour les plus de 60 ans.

Pour le moment, l’Italie a administré 41 millions de doses de vaccins. Près de 14 millions de personnes sur une population de 60 millions sont totalement vaccinées.

A partir de lundi, les restrictions seront nettement allégées dans des régions comptant au total plus de 40 millions d’habitants, dont celles de Rome et Milan (nord). Le port du masque et le respect de la distanciation physique restent néanmoins requis.

Le ministre de la Santé Roberto Speranza y a vu «un résultat encourageant qui nous permet de regarder vers l’avenir avec plus de confiance», tout en exhortant à rester vigilant.

Le Covid-19 a tué quelque 127.000 personnes en Italie depuis février 2020.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde