Coronavirus: EMA ne s’est pas encore positionnée sur le vaccin CureVac

Coronavirus: EMA ne s’est pas encore positionnée sur le vaccin CureVac

L’EMA attend encore les données et analyses définitives de CureVac. Ce n’est qu’une fois ces informations reçues que l’évaluation pourra avoir lieu, a expliqué jeudi le directeur de l’EMA, Noël Wathion. «Ce n’est qu’alors que l’agence sera en position de décider des prochaines étapes.»

Les régulateurs ont surveillé les essais de Curevac, afin de pouvoir éventuellement l’approuver plus rapidement. Cet examen continu doit garantir que le sérum puisse être injecté plus vite. Une fois une demande officielle déposée, l’EMA émet ensuite un avis mais la décision finale revient à la Commission européenne. Il n’existe pas de limite inférieure sous laquelle un vaccin ne peut être autorisé, souligne l’EMA.

Pour l’instant, quatre vaccins sont autorisés dans l’Union européenne : Comirnaty (développé par Pfizer et BioNTech), Vaxzevria (AstraZeneca) et ceux développés par Moderna et Janssen. Si tous quatre semblent offrir une bonne protection face aux variants du coronavirus, «il est important de rester vigilants», a mis en garde M. Wathion.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde