Musique du monde et lieux insolites au programme du festival Hide & Seek 2021

Hide and Seek Festival.
Hide and Seek Festival. - Muziekpublique

Le festival démarrera sur les chapeaux de roue le 22 aout, avec une balade bucolique à vélo parsemée de trois concerts qui se tiendront aux fraternités du Bon Pasteur à Woluwe-saint-Pierre, à la maison du meunier au Rouge-Cloître à Auderghem et au studio du logis-floréal à Watermael-Boitsfort.

Le lendemain, au milieu des costumes hors du temps de l’atelier d’artisanat Maghet, le public pourra apprécier la musique du duo Raske Drenge, dont les deux musiciens interprètent avec douceur et beauté des morceaux de folk scandinave, chantés dans la langue des iles Féroé.

Plusieurs autres groupes prendront le relais pour la suite du festival : le violoniste Renaud Crols, très ancré dans le répertoire des Balkans, animera les anciennes glacières royales (24 aout), l’ensemble Hatan de musique mongole, constitué principalement de femmes, enchantera de ses notes les murs du château Val Duchesse (25 aout), et le duo constitué de Mostafa Taleb et Ananta Roosens mélangera les sons orientaux et occidentaux de leur instrument à corde à la chapelle Sainte-Anne (25 aout également).

L’Argentin Ignacio Maria Gomez fera résonner sa musique aux sonorités hétéroclites à la ferme urbaine Bigh, près des abattoirs d’Anderlecht (26 aout), tandis que l’ensemble MRCI interprétera les titres les plus emblématiques de la rumba congolaise au cœur de la patinoire du Poseidon (27 aout).

Enfin, pour clôturer ce festival insolite, le groupe Refa, anciennement Refugees for Refugees, fera vibrer ses notes orientales à l’ancienne école vétérinaire à Anderlecht, un bâtiment de style néo-renaissance flamand.

Les tickets seront en vente à partir du jeudi 29 juillet à 10h30 sur le site muziekpublique.be. Étant donné l’originalité des lieux investis, les places sont fortement limitées.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES