Mise sous scellés judiciaires du chantier Deltaview à Auderghem

Deltaview à Auderghem.
Deltaview à Auderghem. - willemen-realestate

En cause, des irrégularités sont apparues à la suite d’un contrôle des lois sociales, notamment concernant les horaires de travail mais aussi pour suspicion de trafic d’êtres humains et de production de faux documents.

« Un contrôle non annoncé du chantier Deltaview à Auderghem a été effectué ce samedi 3 juillet 2021. Celui-ci a été réalisé par le Contrôle des lois sociales. Des irrégularités sont apparues, relatives au non-respect des règles régissant le travail le samedi », a expliqué Fabrizio Antioco, porte-parole de l’auditorat du travail de Bruxelles qui mène l’enquête.

«Par ailleurs, les éléments recueillis par le Contrôle des lois sociales posent la question de l’existence éventuelle de faits de trafic des êtres humains ainsi que de mise à disposition illégale et d’usage de faux documents à des fins de fraude sociale», a ajouté le magistrat.

L’auditorat a dès lors ordonné l’arrêt des travaux et des pourparlers sont en cours avec la société responsable du chantier.

« Les travaux pourront reprendre lorsque l’auditorat aura reçu les informations et documents demandés, et après paiement d’une garantie », a précisé Fabrizio Antioco.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Auderghem (Bruxelles-Capitale)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES