L’Aubelois Charles Weerts 2e aux 24 Heures: «Un accomplissement et une déception»

Photos
L’Audi de l’Aubelois Charles Weerts a terminé à la deuxième place.
L’Audi de l’Aubelois Charles Weerts a terminé à la deuxième place. - PN

C’est la Ferrari 488 GT3 #51 de l'équipe Iron Lynx qui l’a emporté devant l'Audi R8 LMS GT3 #32 de l'équipe WRT, pourtant partie depuis la... 54e position sur la grille de départ !

Deuxième de ces 24 Heures de Spa-Francorchamps, l’Aubelois Charles Weerts, 20 ans, avait des sentiments mitigés à l’issue de la course.

« C’est un accomplissement, puisque c’est tout de même une 2e place aux 24 Heures à 20 ans. Mais c’est peut-être l’une de mes plus grosses déceptions, si ce n’est la plus grosse de ma jeune carrière », explique le pilote Junior Audi Sport. « C’est la première fois que les larmes sont montées ! Je ne pensais pas pouvoir vivre autant d’émotions. Ça ne fait que raviver ma flamme. Le jour où on gagnera, ce sera une belle revanche ! »

Les 24 Heures en photos

Malgré le faible écart avec la Ferrari victorieuse, il était difficile de faire de mieux. « Nous n’avons pas fait d’erreur. On ne pouvait pas aller chercher beaucoup plus de vitesse, la balance de performance ne nous était pas très favorable. C’est ainsi. On a essayé de compenser sur la stratégie. Mais nous savions que nous n’avions pas la vitesse pure pour gagner la course. »

Et pourtant, la pluie tombée à 40 minutes de l’arrivée avait permis à l’Audi de prendre la tête. « Je n’ai pas cru que nous allions gagner au moment où la pluie est arrivée, mais je savais qu’on avait alors une chance. On était content car notre pari a fonctionné. Mais il n’y avait pas beaucoup de voitures entre Dries et Alessandro Pier Guidi. »

« Une chose à retenir, c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras. On peut partir dernier et ne pas passer loin de gagner, surtout quand on est soutenu par des personnes très compétentes. »

Aussi en Sport régional