«On a attaqué la France, visé la population, mais il n’y avait rien de personnel»

«On a attaqué la France, visé la population, mais il n’y avait rien de personnel»
Belga Image

«On a attaqué la France, visé la population, des civils, mais il n’y avait rien de personnel», a déclaré Salah Abdeslam, principal accusé du procès des attentats du 13 novembre 2015, à l’ouverture de l’audience mercredi à Paris.

«Le but n’est pas de remuer le couteau dans la plaie mais d’être sincère», a-il ajouté d’un ton calme, assurant que les attentats étaient une réponse aux «bombardements français sur l’Etat islamique».

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde