Bagarre mortelle à Eupen: le 2ème frère de Ralph, victime, témoigne (vidéo)

Bagarre mortelle à Eupen: le 2ème frère de Ralph, victime, témoigne (vidéo)
Capture vidéo RTL

Ce vendredi 15 octobre, une bagarre a tourné au drame à Eupen. Deux hommes y ont perdu la vie sous les coups de couteau d’un désaxé. Parmi eux, un Welkenraedtois, Ralph Duveau. Mort en voulant protéger sa compagne. Un quinquagénaire décrit comme « le plus gentil des hommes » par son grand frère, bouleversé par cette nouvelle, comme toute la famille.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme sort un couteau de cuisine au milieu d’un petit café d’Eupen, le « A ge Pömpke », dans la Gospertstrasse, et fait deux morts ainsi que cinq blessés. Parmi les victimes, Ralph Duveau, un Welkenraedtois bien connu. Il allait sur ses 54 ans et vivait avec son fils près de l’église. « C’était le plus joyeux et le plus gentil des hommes », nous racontait son frère aîné Patrick, bouleversé par ce qu’il s’est passé cette nuit-là. « Si on avait besoin de lui, il était toujours là pour aider avec le sourire. Jamais un méchant mot, jamais une dispute… »

Ralph Duveau, la victime de Welkenraedt.
Ralph Duveau, la victime de Welkenraedt. - D.R.

Tellement gentil, qu’il est mort comme il a vécu, en voulant aider, protéger surtout. «  C’est un homme qui était toujours présent pour aider tout le monde et c’est pour ça que ça lui est arrivé. Il voulait protéger sa copine qui travaillait là  », expliquait encore Patrick.

Ralph Duveau s’est interposé entre le meurtrier et sa compagne qui tenait le bar ce soir-là. L’agresseur, armé d’un couteau de cuisine, ne l’a pas épargné. Il lui a tranché la carotide. Le quinquagénaire est décédé sur place. Un autre homme, victime du même agresseur, est décédé peu de temps après des suites de ses blessures. D’après nos confrères du GrenzEcho, il s’agit d’un habitant d’Eupen, Vincent Schumacher.

« Tout ce que l’on sait, c’est qu’il est mort ici »

Frank, l’autre frère de Ralph, a pris la parole au micro de nos confrères de RTL. Tout comme Patrick, il considère son défunt frère comme un héros, quelqu’un de profondément gentil : « Mon frère a protégé sa copine. Il a donné sa vie », a-t-il déclaré.

Désormais, la famille attend des explications de la justice. « Je ne sais pas comment ni pourquoi il est décédé. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il est mort ici. C’est tout ce que l’on sait à l’heure actuelle », a commenté Frank.

Le suspect, âgé de 52 ans, a été interpellé et privé de liberté : « Je vais lui envoyer des lettres tous les mois avec la photo de mon frère. On entend de plus en plus de faits divers. Il faut que les gens arrêtent de se croire au Far West », conclut Frank.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Eupen (prov. de Liège)
Aussi en VERVIERS ET SA REGION