Hainaut: les nouveaux élus de l’assemblée des jeunes ont prêté serment

Hainaut: les nouveaux élus de l’assemblée des jeunes ont prêté serment
D.R.

Les élus s’engageant pour les deux prochaines années à mettre en place des projets concrets tournés vers les publics précarisés. Certains semblent impressionnés, d’autres pas… Il n’empêche, s’asseoir sur un siège de conseiller ou de député provincial, ça n’est tout de même pas rien ! Luka, Basile et les autres sont en 5ème secondaire et viennent des quatre coins de l’enseignement provincial. Tous ont à cœur de défendre les idées de leur établissement mais ont aussi conscience que la tâche qui les attend dépasse largement le cadre scolaire. Il y a urgence, notre planète a besoin de soins et nos jeunes sont prêts à imaginer et concrétiser des actions en ce sens.

Un engagement

Au moment de prêter serment, le trac se fait inévitablement sentir : « Je m’engage à respecter le mandat qui m’a été confié dans l’intérêt de ma province et de ses habitants ». Ça devient sérieux… Et ça l’est ! Un subside de 100.000€ est attribué à l’A.J. pour mener à bien ses projets sur deux ans. La dernière mandature a généré onze réalisations très abouties. Les « petits nouveaux » vont devoir faire aussi bien !

Premier devoir démocratique : désigner le président, vice-président et chargé de communication. Ils sont cinq candidats et viennent défendre à la tribune leur vision des choses et du monde. De la fraicheur, de l’enthousiasme et un « Yes, we can ! » qui résonne dans l’hémicycle. C’est Basile qui l’a lancé mais c’est aussi un cri d’espoir porté par tous ces jeunes aujourd’hui.

À l’issue des votes, Asmaa, Flavie et Robby sont élus. Le nouveau président s’appelle Robby Fossi Wambo et est aspirant en nursing à la Samaritaine. Il s’exprime avec une « cool attitude » qui fait mouche et prône l’éducation comme vecteur de progrès et d’émancipation. Le style est différent du précédent président, Malik, qui est venu passer le relais et donner quelques conseils à son successeur. Il aura du pain sur la planche. Dès le mois prochain, les projets à mettre en place au cours de cette nouvelle mandature doivent être déposés. Quand on vous disait que c’était du sérieux…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :province de Hainaut
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE