La fédération italienne de football ouvre une enquête sur 62 transferts douteux

Photonews
Photonews

La Fédération italienne de football (FIGC) a ouvert une enquête concernant une série de transferts douteux de joueurs, a-t-elle indiqué à l’AFP mercredi, confirmant des informations parues dans la presse nationale.

Selon les quotidiens La Repubblica et Il Tempo, la commission de surveillance de la Serie A (1re division italienne), Covisoc, a envoyé au président de la FIGC, Gabriele Gravina, et au procureur cette même fédération, Giuseppe Chine, un rapport concernant 62 transferts au cours de la période 2019-2021.

Interrogée par l’AFP, la FIGC a confirmé avoir ouvert une enquête, mais n’a pas précisé combien de transferts étaient concernés par celle-ci.

Selon la presse, la valeur de certains joueurs aurait été gonflée à des fins comptables et des échanges de joueurs utilisés pour aider à équilibrer les comptes.

Selon les mêmes sources, la grande majorité des transferts en question concerne le seul club de la Juventus Turin. Mais le plus important de ceux figurant dans le rapport de la Covisoc est vraisemblablement celui de l’attaquant nigérian Victor Osimhen, passé de Lille à Naples l’année dernière.

Deux des quatre joueurs transférés à Lille en provenance de Naples pour 20 millions d’euros dans le cadre de ce transfert de 70 millions d’euros, jouent désormais en quatrième division italienne (Serie D).

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Naples

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger