Affaire Mawda: le policier est condamné à une peine de 10 mois avec sursis

Affaire Mawda: le policier est condamné à une peine de 10 mois avec sursis
Belga/D.R./E.G.

La quatrième chambre de la cour d’appel du Hainaut a rendu son arrêt, jeudi, dans le cadre de l’affaire Mawda. Le policier qui a tiré sur le véhicule transportant une vingtaine de migrants, dont la petite Kurde et ses parents, la nuit du 16 au 17 mai 2018, repassait devant la justice montoise. Il est condamné à une peine de 10 mois avec sursis.

Pour la cour, le policier est coupable d’un homicide involontaire mais sa peine est réduite à dix mois avec sursis. Il écope aussi d’une amende de 400 euros.

Me Laurent Kennes (à droite) est l’avocat du policier (à gauche) poursuivi pour l’homicide involontaire de la petite Mawda.
Me Laurent Kennes (à droite) est l’avocat du policier (à gauche) poursuivi pour l’homicide involontaire de la petite Mawda. - E.G.

En première instance

En première instance, le policier avait été condamné à une peine d’un an de prison assortie d’un sursis pour homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution.

Le tribunal correctionnel avait estimé qu’il avait commis une faute en tirant en direction de la camionnette qui roulait à vive allure sur la voie rapide, en direction de la France.

Mawda avait à peine 2 ans.
Mawda avait à peine 2 ans. - D.R.

Le policier a déclaré qu’il voulait viser le pneu avant gauche, afin de provoquer une crevaison lente, mais le coup de feu est parti lors d’une manœuvre de la camionnette vers la gauche, qui a heurté la voiture de police. En appel, Me Kennes avait, de nouveau, plaidé son acquittement.

Me Kennes.
Me Kennes. - E.G.

Dans son arrêt, la cour d’appel a repris les motivations du tribunal de première instance, estimant que le policier avait commis une faute en chambrant son arme à feu afin de tirer vers les pneus de la camionnette, sans mesurer d’autres conséquences.

Les parents de Mawda lors de ses funérailles.
Les parents de Mawda lors de ses funérailles. - Belga.

Un des avocats des parents de Mawda, avec le papa de la petite.
Un des avocats des parents de Mawda, avec le papa de la petite. - E.G.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)province de Hainaut

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE