Dour: le conseil débat de la fréquence des collectes déchets

À Dour, la collecte des déchets résiduels se fait via des conteneurs à puce.
À Dour, la collecte des déchets résiduels se fait via des conteneurs à puce. - H.W.

Lors du conseil communal de ce jeudi, la majorité douroise a présenté le coût-vérité des poubelles pour cette année. « On est dans le bon puisque notre taux de couverture est de 98,71 % », annonce Carlo Di Antonio. Concrètement, les recettes perçues grâce aux contributions des ménages permettent de couvrir presque toutes les dépenses liées au traitement des déchets.

« On espérait approcher les 100 % mais le coût du recyparc ne cesse, malheureusement, d’augmenter », détaille le bourgmestre. À noter également la mise en place (et donc du coût) du nouveau sac dédié uniquement aux langes.

En tout, 1,4 million d’euros ont été dépensés pour le traitement des déchets à Dour. « Cela comprend la collecte en porte-à-porte, le traitement des différentes fractions des déchets et le recyparc, qui correspond, à lui seul, à 40 % des dépenses. »

Faire des économies

Afin de faire des économies, le conseil communal a débattu l’idée de faire la collecte une semaine sur deux. Si c’est une solution idéale, elle est compliquée à mettre en place. « Il faudrait des sacs organiques adaptés », commente Thomas Durant, de l’opposition.

De plus, les citoyens seraient contraints de garder leurs déchets pendant deux semaines au lieu d’une, et il faut avoir la place. « Ce qui serait déterminant pour pouvoir changer l’intervalle des collectes, c’est le fait que tout le monde puisse réduire ses déchets. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dour (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE