Frappé au couteau parce qu’il bloquait la circulation à Nimy…

Frank Discepoli défend le prévenu.
Frank Discepoli défend le prévenu. - N.E.

Le tribunal a d’abord parlé d’une tentative d’assassinat. Cela a été requalifié en coups et blessures. Les faits ont eu lieu le 22 avril 2020 à Nimy.

Le prévenu reprochait à la victime de bloquer la circulation avec sa voiture. Il y a eu une discussion. Le prévenu est ensuite parti et il est revenu plus tard avec des amis. Une nouvelle dispute a éclaté.

Pour le ministère public, il s’agissait d’une tentative d’assassinat, car le prévenu, armé d’un couteau, a tenté de frapper la victime au visage.

La défense, assurée par Me Discepoli, avait plaidé que le prévenu avait été menacé par la victime, un homme connu de la justice. Le pénaliste avait demandé de revoir les images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance. La victime était armée également.

Le pénaliste avait contesté l’intention d’homicide, non établie selon le tribunal. Par contre, le port d’arme est bien établi.

Le prévenu avait été incarcéré préventivement à la suite des faits.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)Nimy (c.f. Mons)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers