Luxembourg: Xavier Bettel affirme faire régulièrement l’objet de menaces

Il se déplace toujours sous escorte.
Il se déplace toujours sous escorte. - AFP

Pas toujours simple, la vie de politicien ! En Belgique comme au Luxembourg, nos hommes et femmes politiques font régulièrement l’objet d’insultes, voire de menaces. C’est ce qui est ressorti d’un dossier réalisé en octobre dernier par notre journal. C’est aussi ce qu’a confirmé le premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel à nos confrères de L’Essentiel, a qui il a consacré une interview tout récemment. Selon lui, cela arrive tous les jours. Et la situation a été exarcerbée par la crise sanitaire, puisque certains ne comprennent pas les mesures prises par le gouvernement et ne se privent pas pour le dire de manière parfois violente.

Souvenez-vous. Il y a quelques semaines, des manifestants anti-vax avaient bombardé d’oeufs le domicile du premier ministre et de son mari, l’Arlonais Gauthier Destenay, dont la voiture avait aussi été rayée. «J'ai subi d'autres invectives, mais je ne communique pas dessus. (...) Cela fait partie de mon quotidien depuis quelques semaines», explique-t-il à L'Essentiel.

Manifestement, le premier ministre luxembourgeois n’est pas le seul politicien à devoir essuyer injures et menaces. «Les autres collègues en reçoivent aussi beaucoup. Mais je suis le chef de file de ce gouvernement, c'est aussi moi qui suis devant lorsqu'il faut prendre des baffes», affirme encore Xavier Bettel, qui pense que cela « fait partie du job».

Au quotidien luxembourgeois, le premier ministre explique avoir beaucoup plus de mal à gérer cette violence quand celle-ci s’oriente vers son mari, l’architecte arlonais Gauthier Destenay. «Ce n'est pas agréable pour lui », commente-t-il.

Pour rappel, il y a quelques jours, le parquet de Luxembourg a révélé le placement en détention d'un homme soupçonné d'avoir envoyé des lettres de menaces de mort au Premier ministre ainsi qu’à la ministre de la Santé Paulette Lenert.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en GRAND-DUCHÉ