Plus de 200 arrestations grâce à l’analyse des données passagers aériens

Plus de 200 arrestations grâce à l’analyse des données passagers aériens
Belga

L’an dernier, l’unité en charge de l’analyse de ces informations, la BeIPIU, a pu traiter 94 % des données relatives au trafic aérien international, contre 86 % seulement en 2020.

La confrontation de ces données avec la banque de données relatives à lutte contre le terrorisme et l’extrémisme a permis de déceler 199 correspondances positives, ce qui a conduit à 164 arrestations et 61 arrestations avec détention immédiate de personnes ayant encore des peines effectives à leur charge.

Le BelPIU traite l’ensemble des données des passagers aériens arrivant, partant ou transitant en Belgique.

Vu la pandémie de coronavirus qui a tari le trafic aérien, le nombre de données à traiter l’an dernier fut moins important qu’avant la pandémie, mais néanmoins supérieur au volume de 2020.

Cette analyse des données a aussi conduit à 221 inspections dans le cadre du terrorisme, dont 136 positives donnant lieu à une action spécifique (rapport d’information, contrôle, etc.). Vingt-quatre rapts parentaux ont également pu être évités. Différents trafics et autres contrebandes ont aussi pu être déjoués grâce à cet examen des données l’an dernier.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique