Pont de Warquignies en piteux état: «Aucun risque d’effondrement», dit le SPW

Le pont se situe sur un axe routier particulièrement fréquenté.
Le pont se situe sur un axe routier particulièrement fréquenté. - D.R.

Nous vous en parlions en début de semaine : des briques sont tombées du pont de Warquignies ce dimanche. Une situation qui inquiète les riverains, d’autant que le pont, installé juste après un rond-point de l’axiale boraine, se situe sur un axe routier particulièrement fréquenté.

Face à cet incident, la commune de Boussu a décidé d’intervenir. Comme nous vous l’annoncions, le bourgmestre Jean-Claude Debiève a écrit un courrier à destination du SPW et du ministre wallon Philippe Henry, en charge des infrastructures et de la mobilité. « Le service des voiries de la commune est en contact permanent avec les services du SPW, décideur sur la suite technique et pratique à accorder », précise Jean-Claude Debiève.

Des briques se sont détachées du pont ce dimanche.
Des briques se sont détachées du pont ce dimanche. - D.R.

Une réunion prévue

La commune annonce également que les services d’ingénierie du SPW sont descendus sur le terrain afin de dresser un état des lieux détaillé des dégradations intervenues et d’estimer les risques de chutes des maçonneries. « La voûte de l’ouvrage a été jugée, par les services du SPW, en état satisfaisant sans risque d’effondrement du pont. »

Des dispositions sécuritaires ont toutefois été prises, en concertation, afin d’éviter un accident au niveau du trottoir et de la voirie communale. Une réunion entre le SPW et l’ingénieur des ouvrages d’art du SPW est programmée sous peu pour acter d’autres mesures à prendre ainsi que le timing d’intervention.

Des briques tombent du pont de Warquignies: la commune de Boussu a réécrit au SPW

Le pont se situe sur un axe routier particulièrement fréquenté.
Le pont se situe sur un axe routier particulièrement fréquenté. - D.R.

Situé juste après un rond-point de l’axiale boraine, à la limite entre les communes de Boussu et de Colfontaine, le pont de Warquignies fait de nouveau parler de lui en ce début d’année. Ce dimanche, des briques se sont détachées du pont et se sont retrouvées sur le trottoir.

Alerté par des riverains, le conseiller communal indépendant Thierry Père a contacté les autorités communales pour sécuriser l’endroit. « Il en va de la sécurité des piétons et des véhicules usagers de la voirie passant sous ce pont », explique-t-il. « Je mettrai d’ailleurs un point à ce sujet à l’ordre du jour du prochain conseil communal. » Le but est notamment de discuter de l’avenir du pont.

Des briques se sont détachées du pont ce dimanche.

Au point mort

Trois options sont sur la table. Soit on rénove et on conserve le pont actuel, soit on démolit le pont et on le remplace par une passerelle pour permettre au RAVeL de toujours y passer, soit on le détruit et on fait passer le RAVeL sur la voirie communale. La commune de Boussu plaide pour que le pont soit détruit. « Ce qui s’est produit ce week-end prouve que le pont n’est plus adapté à la circulation », réagit Jean Homerin, échevin des Travaux. « Nous ne savons cependant pas ce qu’il s’est réellement passé. Une des hypothèses est que les dégâts ont été provoqués par un véhicule »

Des riverains s’inquiètent.

Les autorités communales attendent cependant toujours un retour de la Région wallonne concernant l’avenir du pont. « Le dossier semble au point mort », poursuit l’échevin. « Suite à l’incident de ce week-end, le bourgmestre Jean-Claude Debiève a réécrit officiellement au SPW afin de relancer le dossier. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Boussu (Hainaut)Warquignies (c.f. Colfontaine)Colfontaine (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE