Pourquoi les grands championnats de foot sont-ils à l’arrêt ce week-end?

Pourquoi les grands championnats de foot sont-ils à l’arrêt ce week-end?
AFP

Ne cherchez pas, ce n’est pas une erreur : aucun match des cinq grands championnats n’est programmé ce week-end. L’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie sont totalement à l’arrêt alors que la France a, elle, maintenu les huitièmes de finale de sa Coupe.

La raison ? Non, ce n’est pas une deuxième trêve hivernale. Sans surprise, c’est une nouvelle répercussion du coronavirus. Avec la pandémie, qui impacte la planète depuis près de deux ans (!), et les nombreux reports qu’elle implique, les calendriers se révèlent souvent être un casse-tête. En cette fin janvier, la FIFA a ainsi reprogrammé des matches de qualifications pour la Coupe du monde dans les zones Asie et Amérique (du Sud et Centrale). Avec l’échéance qui approche à grands pas (coup d’envoi le 21 novembre), pas le choix, il faut les disputer.

Avec cette décision de la Fédération internationale, les grands championnats ont décidé de se mettre en pause pour ne pas pénaliser leurs clubs privés de nombreux internationaux.

Reste la problématique des Coupes nationales en France et en Espagne. Là, il était trop compliqué de décaler les rencontres dans des calendriers déjà au chausse-pied. Ainsi par exemple, lundi 31 janvier contre Nice, le PSG disputera son huitième de finale sans Marquinhos, Angel Di Maria, Leandro Paredes et Keylor Navas (Neymar, blessé, et Lionel Messi n’avaient pas été appelés). Même souci pour le Real Madrid à Bilbao le jeudi 3 février en quart de finale : pas de Casemiro, Vinicius, Militao, Rodrygo et Valverde.

Genk aussi en pause

C’est dans cette optique que, fin décembre dernier, Genk avait obtenu lors d’une Assemblée générale extraordinaire de la Pro League que ses rencontres face à Malines et OHL soient décalées. Une affaire qui avait poussé, Peter Croonen, président de Genk, à démissionner de son poste de président de la Pro League. Au repos ce week-end, le Racing doit, en ce moment se passer, de Junya Ito, Daniel Munoz, Angelo Preciado, Iké Ugbo, Mark McKenzie, Theo Bongonda et Gerardo Arteaga.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Genk (prov. de Limbourg)Malines (prov. d'Anvers)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger