Sous-variant d’Omicron BA.3: il serait plus difficile à déceler à l’aide des PCR

Sous-variant d’Omicron BA.3: il serait plus difficile à déceler à l’aide des PCR
Belga

Les connaissances scientifiques actuelles ne soulèvent pas d’inquiétude particulière quant à son impact potentiel.

Le laboratoire de l’hôpital Jessa a détecté neuf cas du sous-variant BA.2 et un seul de BA.3, premier de ce sous-variant d’Omicron à être diagnostiqué sur le territoire belge.

« Nous ne disposons pas encore de beaucoup de données », a indiqué le Dr Peter Messiaen, infectiologue et professeur de virologie à l’Université de Hasselt.

Au Danemark, ce sous-variant a pris le pas sur BA.1, avec un risque d’hospitalisation qui semble comparable, selon les données actuelles.

BA.3 serait toutefois plus difficile à déceler à l’aide des tests PCR. A ce stade, le manque de données rend également son évolution difficile à prévoir.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Hasselt (prov. de Limbourg)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique