Luka Elsner réclame des explications après le but annulé du Standard (vidéo)

Vidéo
Luka Elsner réclame des explications après le but annulé du Standard (vidéo)
Belga

Au terme d’une rencontre bien pauvre sur le plan technique, le Standard de Liège a galvaudé deux précieux points face à un concurrent direct aux Playoffs 2, le Cercle de Bruges. Même si, au vu de la physionomie du match et du manque de fond de jeu proposé par les hommes de Luka Elsner, ce serait plutôt un précieux point arraché par Nicolas Raskin, l’unique buteur liégeois.

Toutefois, le jeune médian aurait pu être rejoint par Moussa Sissako dans cette liste. En effet, le Malien pensait avoir offert les trois points au matricule 16 dans les toutes dernières secondes de la rencontre, d’une tête bien placée. Mais, après d’interminables minutes, le VAR a pris la décision d’annuler ce but pour un hors-jeu du jeune défenseur.

Forcément, après le coup de sifflet final, Luka Elsner avait énormément de mal à digérer cette décision arbitrale. « J’aimerais parler du jeu, mais je vais avoir beaucoup de mal », a-t-il annoncé d’emblée en conférence de presse. « J’ai une véritable rage qui m’habite à cause de cette décision. Je ne comprends absolument pas, et ceux qui aiment le football auront également du mal à comprendre. Comment sont tracées ces lignes ? Sur quelle partie du corps ? Sur Moussa Sissako, la ligne est tracée sur le haut de la tête. Mais ce n’est pas le même endroit qui est pris en compte pour l’adversaire. Je répète, quand on aime le football, on ne peut pas comprendre cette décision. »

Véritablement hors de lui, le tacticien franco-slovène réclame même des explications claires de la part des arbitres présents à Tubize. « Contre OHL, on nous avait expliqué que, si deux lignes se touchent, on n’annule pas la décision de l’arbitre central. Ici, c’est le cas. Dans tous les séminaires sur le VAR, on nous a expliqué que, lorsqu’on manque de clarté, on ne change pas la décision. Donc j’aimerais vraiment avoir des explications de la part des arbitres. Surtout que, ce soir, les lignes ne semblaient pas très parallèles… On se retrouve donc à parler de géométrie, au lieu de parler football. C’est rageant, parce qu’on a un sentiment d’injustice énorme, on se sent vraiment lésés. Dans une saison de football, cela se joue souvent à des petits moments qui font pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Ici et contre OHL, ce sont deux situations similaires. Donc on se sent lésé, car ce sont deux moments importants où on n’a pas eu de chance. Si on peut appeler ça de la chance… »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Tubize (c.f. Tubize)Tubize (Brabant wallon)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard