Avec son double album, Kendrick Lamar reste le roi incontestable du rap américain

Avec son double album, Kendrick Lamar reste le roi incontestable du rap américain

Kendrick Lamar est au rap US ce que LeBron James est à la NBA : le King. Le modèle indépassable. Toujours aussi intense, le Californien prouve avec « Mr. Morale and the Big Steppers », un double album de 18 titres, qu’il est incontestablement l’un des artistes les plus influents de sa génération. Nul doute qu’il devrait ajouter un 15e Grammy Award à sa collection avec ce disque. Chaque morceau s’impose par lui-même.

Tantôt soul, jazz, soul, électronique… Autant d’univers dans lesquels Kendrick Lamar balance son flow reconnaissable entre 1000. Comme tout grand disque de rap, on retrouve quelques « featurings », et pas des moindres. Citons notamment la présence de Sampha, de Ghostface Killah ou – plus surprenant – de Beth Gibbons, la voix de Portishead et de la comédienne Taylor Paige (sur l’excellent We Cry Together, morceau « choc » de ce disque qui n’en manque pas).

Du côté des textes, Kendrick Lamar ne déroge pas à ses habitudes : des morceaux engagés sur la place des noirs dans la société américaine, la pauvreté, la violence sous toutes ses formes… Rappelons qu’en 2018, le rappeur avait remporté le très prestigieux prix Pulitzer dans la catégorie musique pour son album DAMN.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en CULTURE