Dégaze projette des slogans de protestation sur les centrales de Seraing et Flémalle

Dégaze projette des slogans de protestation sur les centrales de Seraing et Flémalle

Des messages tels que « La guerre carbure aux fossiles » et « Votre gaz nous empoisonne » ont ainsi pu être lus sur les tours de refroidissement des sites de production d’électricité.

« Avec deux nouvelles centrales au gaz situées à moins de 5 km l’une de l’autre et une centrale nucléaire en activité dans notre jardin pendant encore au moins 10 ans, notre région risque de devenir la poubelle électrique du pays », a déclaré le porte-parole de Dégaze Seraing/Flémalle, Léo Tubbax.

« Le gaz alimente la guerre, le gaz fait grimper les prix de l’énergie et le gaz perturbe le climat. En 2022, il n’y a aucune raison valable de construire de toutes nouvelles centrales à gaz, surtout pas de les subventionner. Pas à Vilvorde, ni à Seraing, ni à Flémalle, nulle part ! », a renchéri Ike Teuling de Tegengas.

« Il est inexplicable que les émissions de chaque usine à gaz soient évaluées individuellement, mais qu’aucune recherche n’ait été effectuée sur l’impact global des six centrales à gaz – dont celles déjà existantes à Angleur, Seraing et Flémalle –, de l’aéroport de Bierset et du trafic sur les routes environnantes sur les habitants », a ajouté le mouvement dans un communiqué.

Du 25 au 29 mai, l’initiative citoyenne organisera un « Cyclo Tour » qui passera par les différents endroits du pays où de nouvelles centrales à gaz sont prévues et dont le point d’orgue aura lieu le dimanche 29 mai dans la vallée de la Meuse liégeoise, où Dégaze/Tegengas fera campagne à Seraing, Flémalle et au réacteur nucléaire de Tihange 3.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en REGION LIEGEOISE