36 mois de prison pour être venu récupérer un trafiquant de cocaïne à l’aéroport

À l’aéroport.
À l’aéroport. - Belga

Il affirme avoir pris part à ce transport car il était sans revenu depuis la crise du coronavirus.

Le trafiquant, un Espagnol, avait atterri au Brussels Airport le 3 septembre dernier en provenance de la République dominicaine. La douane a découvert dans ses deux valises 40 paquets de cocaïne d’un kilo chacun environ. L’Espagnol a reconnu les faits et a prétendu qu’il devait remettre ses bagages à un homme qui l’attendait à l’aéroport et qui était passé par les contrôles douaniers juste avant lui.

Cet individu a pu être identifié à l’aide des images des caméras de surveillance. Il s’agit d’un Néerlandais âgé de 51 ans. Il a été interpellé aux Pays-Bas et extradé en Belgique. « Mon client est un ouvrier qui s’est retrouvé dans des difficultés financières à la suite de la crise sanitaire. On lui a proposé d’aller chercher quelqu’un à l’aéroport et il a accepté. Il imaginait bien qu’il s’agissait de drogue, mais pas de la quantité en jeu. Il a toujours été honnête dans ses déclarations et nous sollicitons une peine inférieure à trois ans », a plaidé son avocat.

Le tribunal a accédé à cette requête, infligeant 36 mois de prison au prévenu.

Quant à l’Espagnol, il avait été relâché après quelques mois de détention préventive. Il avait été condamné par défaut à 36 mois de prison.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers