Le Sablier et les patients du CHRSM se réinventent à Auvelais

Le Sablier réintègre les personnes en difficulté dans la société à travers la revalorisation de légumes.
Le Sablier réintègre les personnes en difficulté dans la société à travers la revalorisation de légumes. - CHRSM

Lancé en 1999 par le CHRSM et l’ASBL RSPD, le Sablier a longtemps été un atelier d’art et de décoration. Réel atelier thérapeutique, son objectif est la déstigmatisation et la réhabilitation de personnes souffrant de difficultés psychiatriques, psychologiques et/ou sociales.

Une inauguration en présence de la ministre Morreale.
Une inauguration en présence de la ministre Morreale. - CHRSM

« L’année 2020 et le Covid ont été un vrai challenge pour l’équipe. En effet, force a été de constater que cet atelier n’attirait plus comme avant et les activités de groupes étant interdites, le Sablier a alors saisi l’opportunité pour se réinventer », note le CHRSM. Il est aujourd’hui un atelier basé sur la revalorisation de légumes destiné à réintégrer des personnes en difficultés dans la société.

Ce mardi, la ministre Christie Morreale a insisté sur l’importance de prendre en charge la santé mentale le plus tôt possible. Le président du CHRSM, Gilles Mouyard, a lui, remercié les équipes de psychiatrie de jour pour cette initiative. « Proposer un atelier thérapeutique local qui place le patient comme acteur de son projet est un pas supplémentaire pour l’hôpital en tant que pôle de référence en santé mentale. »

La ministre wallonne de la Santé a insisté sur l’importance de la santé mentale.
La ministre wallonne de la Santé a insisté sur l’importance de la santé mentale. - CHRSM

Un travail en réseau

Le Sablier loue les locaux des Restos du Cœur. L’ASBL Saint-Vincent de Paul leur offre gratuitement les vivres que les patients préparent à destination de la Bavette, second atelier thérapeutique du CHRSM d’Auvelais. Le CHRSM peut également compter sur une subvention de la Région wallonne à hauteur de 42 000€ pour les deux ateliers, le Sablier et la Bavette.

À terme, les patients cultiveront la terre et récolteront les légumes à la ferme de Goyet et les produits seront vendus au marché d’Auvelais mais aussi aux collaborateurs de l’hôpital.

Le Sablier a mis en place un nouveau concept.
Le Sablier a mis en place un nouveau concept. - CHRSM

Outre le Sablier et la Bavette, l’hôpital dispose, en termes de santé mentale, du centre Zephyr (service d’aide et de soins spécialisé dans les problèmes d’addictions), du centre Re-Pair (activités socio-thérapeutiques pour améliorer la vie en adéquation avec une pathologie), de la Boque (18 places en habitations protégées), et de l’unité d’alcoologie (post-cure ambulatoire pour soutenir les patients dans la maladie alcoolique).

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur