Le festival pour ados «We R Young» fermé: 15 filles auraient été victimes de piqûres

Le festival pour ados «We R Young» fermé: 15 filles auraient été victimes de piqûres
Capture HLN

À 17 heures, une première fille s’est sentie malade et s’est présentée au poste de soins infirmiers. « Elle a dit qu’elle avait senti une piqûre », a expliqué le bourgmestre de Hasselt Steven Vandeput (N-VA) au quotidien Het Belang van Limburg.

« Ce problème s’est rapidement étendu à une quinzaine de personnes dans le festival, toutes des filles. Nous avons immédiatement lancé notre plan d’intervention d’urgence et consulté les services de sécurité pour mettre fin au festival, ce qui a été le cas peu avant 18 heures, après quoi l’ensemble du site a été évacué », a déclaré le bourgmestre.

Deux jeunes filles ont pu se confier aujourd’hui au HLN : Inez Tullen, 13 ans, explique ce qui s’est passé : « On regardait Joost, il y avait beaucoup de monde, beaucoup d’effervescence. Puis quelqu’un sentit quelque chose la piquer. Une fille près de nous s’est évanouie. Il faisait aussi très chaud, nous avions du mal à respirer. »

Son amie Itske Reijnders, âgée de seulement 13 ans aussi, confirme : « Quelqu’un s’est évanoui à gauche, quelqu’un s’est évanoui à droite. Nous avions peur et l’atmosphère était très étouffante. »

Selon la maman, présente avec sa fille au festival, le rappeur Joost aurait lui même demandé au public si quelqu’un s’était fait piquer.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Hasselt (prov. de Limbourg)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique