Action syndicale contre la future fermeture du site de Coca-Cola à Londerzeel

Action syndicale contre la future fermeture du site de Coca-Cola à Londerzeel

Le personnel entend se mobiliser ce vendredi contre cette décision, indique le syndicat chrétien flamand ACV Puls, selon lequel 25 personnes seront licenciées et d’autres devront être relocalisées.

Coca-Cola avait annoncé le 18 janvier dernier sa volonté de fermer Coca-Cola Europacific Partners Londerzeel. Auparavant, les sites de Hasselt et de Heppignies avaient déjà subi le même sort, rappelle le syndicat. Depuis cette annonce, des négociations avec la direction avaient lieu dans le cadre de la loi Renault sur les licenciements collectifs.

Selon l’ACV Puls, 25 personnes seront licenciées, « parce que le service sera externalisé ». En outre, 56 travailleurs seraient contraints de déménager à Wilrijk et 54 autres intégreront le registre du personnel de Coca-Cola à Anderlecht.

« Le personnel restant n’est pas d’accord avec les nouvelles conditions de travail que l’employeur veut lui imposer », explique le syndicat. Les propositions de l’entreprise pour les plus de 50 personnes qui doivent déménager à Anvers sont insuffisantes, estime-t-il. C’est pourquoi le personnel a spontanément arrêté le travail jeudi.

Après cette grève spontanée, les représentants des travailleurs ont appelé ces derniers à tenir un piquet de grève, explique la secrétaire syndicale Tina De Greef. Les personnes qui veulent travailler n’en seront donc pas empêchées.

Coca-Cola Europacific Partners est un embouteilleur de boissons rafraîchissantes de Coca-Cola. Un centre de service technique pour les appareils de refroidissement est situé à Londerzeel, selon le site web de l’entreprise.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique