Dérapage raciste de Nelson Piquet envers Lewis Hamilton: le monde de la F1 condamne

Dérapage raciste de Nelson Piquet envers Lewis Hamilton: le monde de la F1 condamne

Une énorme polémique a éclaté dans le petit monde de la Formule 1 ces dernières heures. CNN Brésil a révélé une sortie raciste de du triple champion du monde Nelson Piquet, qui a qualifié Lewis Hamilton de « petit noir ».

La séquence remonte à novembre dernier. Le pilote brésilien était invité à réagir à l’accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen au GP de Silverstone 2021. « Le petit noir [Lewis Hamilton] a mis sa voiture et l’a laissée comme ça parce qu’il n’y avait aucun moyen de dépasser deux voitures dans ce virage. Il l’a fait comme un salaud. Il a de la chance, seul l’autre [Max Verstappen] s’est fait avoir », a lâché Piquet, qui n’est autre que le beau-père du pilote Red Bull puisque sa fille Kelly est la petite amie du Néerlandais.

Les réactions ont rapidement fusée sur les réseaux sociaux. Venant de la Formule 1 d’abord. « Le langage discriminatoire et raciste est inacceptable sous n’importe quelle forme qui soit et n’a aucune place dans notre société », a communiqué la F1. « Lewis est un ambassadeur formidable pour notre sport et mérite le respect. Ses efforts pour accroître la diversité et l’inclusion sont une leçon pour beaucoup d’entre nous. »

Mercedes est également monté au créneau pour dénoncer le racisme dont est victime son pilote. « Nous condamnons fermement tout langage raciste ou discriminatoire de quelque nature que ce soit. Lewis a été le fer de lance des efforts de notre sport pour lutter contre le racisme, et il est un véritable champion de la diversité sur et hors-piste. Ensemble, nous partageons une vision pour un sport automobile diversifié et inclusif, et cet incident souligne l’importance fondamentale de continuer à lutter pour un avenir meilleur. »

Enfin, Lewis Hamilton lui-même a pris la parole. « C’est plus qu’une question de langage », a tweeté le septuple champion du monde. « Ces mentalités archaïques doivent changer et n’ont pas leur place dans notre sport. J’ai été entouré de comportements tels que celui-là et pris pour cible toute ma vie. Il y a eu du temps pour apprendre, maintenant est venu le temps de l’action. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Formule 1