Le centre d’accueil pour réfugiés a ouvert ses portes à Verviers

Le centre de la rue aux Laines, dans les anciens kots, a ouvert ses portes.
Le centre de la rue aux Laines, dans les anciens kots, a ouvert ses portes. - Croix-Rouge.

Depuis l’automne dernier, le réseau d’accueil des personnes demandant la protection internationale à la Belgique ne suffit pas pour répondre au besoin de place. La Croix-Rouge de Belgique qui, depuis plus de 30 ans, est un des opérateurs mandatés par l’État pour organiser cet accueil, se mobilise pour ouvrir plus de 1.000 nouvelles places en 2022.

Actuellement, plus de 8.000 personnes sont hébergées dans les 26 centres de la Croix-Rouge de Belgique, en Wallonie et à Bruxelles.

« 823 places ont déjà été créées au premier semestre de l’année 2022. Cela a été possible grâce à la réouverture du centre de Nonceveux qui avait été inondé en juillet dernier, grâce aussi à la création de places supplémentaires dans les centres existants, à l’ouverture d’un nouveau centre dans l’ancien hôpital de l’Espérance à Montegnée et, enfin, à l’ouverture de ce centre à Verviers », note Nancy Ferroni, la porte-parole de la Croix-Rouge.

27e centre d’accueil de Belgique

Ce 30 juin, dans un bâtiment de la rue aux Laines à Verviers, le 27e centre d’accueil de la Croix-Rouge de Belgique a ouvert ses portes aux demandeurs de protection internationale (DPI). Ce bâtiment a abrité, entre l’été 2021 et mars 2022, un centre d’hébergement pour des personnes sinistrées par les inondations. Celles-ci ont toutes quitté les lieux depuis fin mars.

Des mineurs également

Le centre de Verviers pourra accueillir un maximum de 140 personnes, isolées ou en famille, mais également des MENA (mineurs étrangers non accompagnés). « L’infrastructure du bâtiment favorise l’autonomie des résidents, notamment grâce à la présence d’une cuisine dans chaque chambre. »

La Croix-Rouge de Belgique a comme priorités d’assurer l’intégration de cette nouvelle structure d’accueil au sein de la commune de Verviers et de promouvoir le vivre-ensemble. « Les collaborations avec des fournisseurs et partenaires locaux sont ainsi privilégiées et l’équipe du centre reste en dialogue constant avec les autorités communales, qui ont apporté un soutien efficace lors des différentes phases de préparation de cette ouverture », explique la porte-parole.

Une vingtaine d’emplois créés

Le centre nouvellement ouvert à Verviers a par ailleurs permis la création d’une vingtaine d’emplois locaux dans une ville qui, on le sait, a été très impactée par les inondations l’été dernier.

Pour répondre à la saturation du réseau d’accueil, d’autres places vont encore être créées dans les prochains mois, notamment avec l’ouverture d’un centre de 244 places (dont 24 pour des MENA) l’automne prochain à Genappe.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION