Robert Gesink leader de la Vuelta sur ses terres: «Comme un rêve qui se réalise»

Belga
Belga

Robert Gesink (Jumbo-Visma) est le premier maillot rouge du Tour d’Espagne. Le Néerlandais est le premier coureur de son équipe à avoir franchi la ligne d’arrivée de la première étape de la Vuelta, un contre-la-montre par équipes de 23,3 km dans les rues d’Utrecht, aux Pays-Bas. La formation néerlandaise s’est adjugé ce chrono initial en 24 : 40, avec 13 secondes sur les Ineos Grenadiers de Richard Carapaz et 14 secondes sur les Quick-Step Alpha Vinyl de Remco Evenepoel.

« Je ne peux pas vraiment y croire. Je suis vraiment reconnaissant envers les gars », a déclaré Robert Gesink au micro des organisateurs. « Ils étaient incroyablement forts, c’était dingue, et je suis vraiment reconnaissant d’avoir le maillot rouge. C’est absolument un des grands moments de ma carrière. On a entendu quelques temps intermédiaires et ils étaient bons mais il faut aller jusqu’au bout, évidemment. Tout peut arriver dans un contre-la-montre par équipe mais je savais que ce groupe avait la possibilité de gagner parce qu’on a tellement de gars forts. Habituellement, mon travail est d’aider l’équipe et d’aider Primoz (Roglic, ndlr). Je pense que c’est vraiment une belle manière pour eux de dire merci pour le soutien de ces dernières années. Rouler sur mes terres avec le maillot rouge, c’est comme un rêve qui se réalise », a conclu le coureur de 36 ans.

Robert Gesink sera donc en rouge samedi au départ de la 2e étape, qui reliera samedi Bois-le-Duc à Utrecht sur 175,1 km.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Cyclisme